Quelque chose me pouce de ci, de là, de partout!

Text by Heinrich Heine (1797-1856)
Traduit en français par Joseph Massaad 

deutsch - english

Quelque chose me pouce de ci, de là, de partout!
Je la verrai dans quelques heures,
Elle-même, la plus belle des jeunes fleurs;
Cœur fidèle, pourquoi bas-tu ainsi, comme un fou?

Les heures sont tellement paresseuses!
Elles se traînent avec nochalance,
Et, baillant, lentement avancent;
Hâtez-vous donc, heures paresseuses!

Je suis la proie d'une hâte suprême!
Les heures n'ont jamais aimé;
Dans un pacte cruel liguées,
Elles raillent l'impatience de ceux qui aiment.