Vieille rose

Text by Heinrich Heine (1797-1856)

Traduit en français par Joseph Massaad

deutsch


Elle était un bouton de rose,
Qui enflamma mon coeur;
C'est avec merveille que la chose
Poussa et s'épanouit avec ampleur.

C'était la plus belle rose du pays,
Et je voulais bien la cueillir,
Mais avec ses épines elle réussit
A me piquer, à me faire fuir.

A présent qu'elle est fanée, écharpée,
Décriée par le vent et par la pluie -
Elle s'approche de moi, amourachée,
Et je deviens " le bien-aimé Henri "

Henri à l'arrière, Henri à l'avant,
En tons doux, cela retentit;
Et la seule épine avec du piquant,
Demeure au menton de la jolie.

Les petites verrues sur le menton,
Sont garnies de poils hérissés -
Mon enfant, rentres au couvent,
Ou bien vas te faire raser.