Les Troubadours

Text by Heinrich Heine (1797-1856)

Traduit en français par Joseph Massaad 

english - deutsch


C'est vers un tournoi poétique
Que les troubadours pressent le pas.
Ah! quel tournoi vraiment unique,
C'est un bien singulier combat!

Les troubadours ont pour monture
Une fantaisie indomptée.
Ils utilisent l'art comme armure,
La parole leur sert d'épée.

Des belles lancent des regards coquins,
D'un balcon richement tapissé,
Mais parmi elles ne se trouve point
Celle qui décernera les lauriers.

Quand d'autres dans la lice s'élancent,
Ils regorgent de santé,
Mais nous, troubadours, bien d'avance,
Sommes mortellement blessés.

Celui dont le chant jaillira,
Le plus sanglant, du fond du cœur,
La plus belle des bouches le louera,
Et ce sera lui le vainqueur.