Mais dès que je haussai ma voix

Text by Heinrich Heine (1797-1856)
Traduit en français par Joseph Massaad 

deutsch - english


Mais dès que je haussai ma voix,
Tous les eunuques objectèrent;
Ils objectèrent tous à la fois,
Que ma voix était vulgaire.

Et tous à la fois ils chantèrent,
D'une jolie voix, sans égale:
Des p'tites trilles, qui résonnèrent,
Aussi pures que du crystal.

Ils chantèrent l'amour et ses charmes,
Sa nostalgie et sa passion.
Toutes ces dames fondirent en larmes,
Par tant d'artistiques effusions.