Fête commemorative

Text by Heinrich Heine (1797-1856)

Traduit en français par Joseph Massaad 

deutsch


Aucune messe ne sera chantée,
Aucun kadosch ne sera récité,
Rien de récité et moins encore
De chanté aux anniversaires de ma mort.

Cependant, si durant de pareils jours,
Le temps est beau et s'il est doux aussi,
Mathilde, vas te promener à Montmartre
Avec Madame Pauline, ton amie.

Elle vient décorer ma tombe,
Avec une couronne d'immortelles,
Et elle soupire: Pauvre homme!
Et la nostalgie mouille ses yeux de plus belle.

Malheureusement, j’habite trop haut,
Et je ne peux offrir à ma douce chérie
Aucun siege pour se reposer, ici;
Ah! Ses pieds fatigués vacillent.

Ma douce et chère petite, il ne faut pas
Rentrer à la maison à pieds;
Au grillage de la barrière
Les fiacres attendent, attelés.