Ce plus aimable des jeunes gens

Text by Heinrich Heine (1797-1856)
Traduit en français par Joseph Massaad 

deutsch - english


Ce plus aimable des jeunes gens
Mérite le plus grand des honneurs;
Il me régale avec des huîtres,
Du vin rhénan et des liqueurs.

Veste et pantalons lui tombent bien,
Et sa cravatte est raffinée.
Il s'emmène, ainsi, chaque matin,
S'enquérir de ma santé.

Il parle de ma vaste renommée,
De mon charme, de mes mots pour rire,
Il s'affaire, avec diligence,
A m'être utile, à me servir.

Et le soir, en société,
Avec une inspiration infime,
Il déclame, devant les dames,
Ma poésie la plus sublime.

Qu'il est joyeux de trouver encore
Des jeunes gens d'une pareille finesse,
Par les temps qui courent, où tous les jours,
Ce sont les meilleurs qui disparaissent.