Childe Harold

Text by Heinrich Heine (1797-1856)

Traduit en français par Joseph Massaad

deutsch


Une solide barque noire navigue
Endeuillée, loin d'ici.
Travestis, sans faire de bruit,
Les gardiens du mort y sont assis.

Le poète décédé, y est étendu, figé,
Avec le visage découvert;
Ses yeux bleus regardent les cieux,
Toujours attirés par leurs lumières.

Cela résonne, de la profondeur, comme
L'appel malade d'une ondine promise,
Et les vagues en cadence, offrent leurs condoléances
À la barque où elles se brisent.